7 obstacles au succès pour l’entrepreneur débutant

Rating: 4.4. From 8 votes.
Please wait...

Vous créez votre première entreprise ?

Vous avez l’innovation dans le sang mais vous ne savez pas trop à quoi vous attendre ?

En général, quand on crée sa première entreprise, on s’attend à vivre des moments difficiles. Mais on ignore en général à quel point ils le seront !

Et surtout je rencontre beaucoup de gens qui ont une super idée mais qui ne se rendent pas forcément compte qu’entre une super idée et un super projet, il y a un monde. Et c’est un monde qui est rempli d’obstacles en tous genres…

Et bien, si vous voulez être le prochain empereur de la French Tech et frimer au prochain CES, les quelques conseils qui vont suivre pourraient bien vous y aider !

Les co-fondateurs

Habituellement, la perspective de s’associer fait horreur aux entrepreneurs débutants. Ils ne veulent en aucun cas partager le pouvoir, pensant qu’on va leur voler leurs idées !

Pourtant, et je vous invite à relire ce que j’ai écrit plus haut, une idée reste une idée et ne se transformera en projet qu’une fois les contours définis et les compétences nécessaires rassemblées.

Or la meilleure façon (et la plus rapide) pour rassembler ces compétences est de porter le projet à plusieurs. Cela vous fera gagner du temps, de l’argent et (surtout) de la crédibilité.

Alors comment trouver des co-fondateurs ? Et bien commencez par arrêter de croire qu’on va vous voler vos idées et parlez-en au maximum autour de vous ! Communiquez auprès de vos proches, sur les réseaux sociaux, lors de startup week-ends, etc. Bref : tous le temps !

Si votre idée est bonne, vous finirez forcément par fédérer !

L’équipe de départ

Recruter vos trois premiers salariés sera au moins aussi complexe et déterminant que recruter les quinze suivants !

Parce que rappelez-vous quand vous étiez vous-mêmes un salarié en recherche d’emploi. Est-ce que vous auriez accepté de rejoindre une entreprise fraichement créée et dont l’avenir est plus qu’incertain ?

Pire : statistiquement cette entreprise finira par disparaitre au bout de quelques dizaines de mois…

Les entrepreneurs, débutants ou pas, ont une lourde tendance à oublier que s’ils prennent des risques quotidiennement, tout le monde ne fait pareil. J’ai rencontré assez de jeune papa salarié pendant ma carrière pour accepter l’idée qu’on ne peut pas attirer tout le monde dans un projet incertain.

Alors soyez transparent sur les incertitudes associées à votre projet et acceptez qu’on ne vous suive pas. C’est votre histoire et votre enthousiasme qui va convaincre vos futurs premiers salariés. Et en étant transparent et honnête, vous montrerez qu’on peut vous faire confiance.

Par contre n’essayez jamais de former une première équipe « au rabais ». Votre future entreprise sera à l’image de votre équipe de départ : bonne ou mauvaise.

A vous de choisir !

Les premiers clients

Précédemment, je travaillais au service financier d’une startup technologique qui, au bout de cinq ans, continuait à travailler sa R&D et n’avait toujours pas acquis de premier véritable client.

A l’inverse du spectre, quand j’ai créé mon activité actuelle, énormément de gens m’ont dit que je n’y arriverai pas si je n’avais pas des clients signés à la création de l’entreprise. C’est quelque chose que beaucoup d’entre vous ont déjà dû entendre…

Alors où est la vérité ? C’est très simple : cela dépend uniquement de votre activité. Une appli mobile gratuite peut espérer plusieurs centaines d’utilisateurs en quelques heures alors qu’il vous faudra probablement plusieurs jours pour obtenir votre premier client sur une place de marché en ligne (type EBay).

Je ne vous cache pas non plus que dans le cas du commerce B2B, il vous faudra des semaines et souvent des mois pour convaincre votre premier client !

Et parfois, comme dans le cas que je citais plus haut, certaines startups vont développer leurs produits pendant plusieurs années avant de connaitre leur première vente…

Mais peu importe votre activité : ne cherchez pas la rentabilité auprès de vos premiers clients !

Visez plutôt des clients tolérants qui accepteront d’utiliser un logiciel avec des bugs ou un outil pas totalement terminé. Et qui accepteront d’en dire du bien malgré tout.

Cela ne veut pas forcément dire que vous devez travailler gratuitement au début mais faites au moins un gros effort sur vos tarifs.

Les canaux vecteurs de croissance

Ce n’est pas toujours très difficile de trouver les premiers clients de votre entreprise mais beaucoup de jeunes entrepreneurs n’arrivent pas à déterminer le canal sur lequel il devrait communiquer pour croitre.

Le choix de ce canal dépend intégralement de votre business model mais ne vous trompez pas d’objectif : croitre ne signifie pas avoir plus de trafic sur son site web ou plus de téléchargement de son appli mobile.

Croitre signifie que vous avez un flux entrant régulier de nouveaux clients. Ces derniers, heureux d’utiliser vos produits, deviendront à leur tour des ambassadeurs gratuits de votre entreprise.

En réalité, ce que vous devriez faire c’est rechercher un canal où les utilisateurs actuels pourraient bien devenir des clients payants dans le futur

Les mentors

Le concept est simple : un ancien entrepreneur, business developer, spécialiste de votre secteur, etc. va vous accompagner dans les premiers pas de votre entreprise.

Vous allez bénéficier, généralement gratuitement, de toute l’expérience d’un véritable spécialiste du métier d’entrepreneur. Alors que vous, de votre côté, vous galérez à l’apprendre…

Surtout un mentor comprend ce que vous êtes en train de traverser dans votre vie professionnelle mais comprend aussi l’influence que cela a sur votre vie personnelle.

Il va même souvent savoir ce que vous avez dans la tête… parce qu’il est passé par là avant vous !

Ne loupez pas cette étape importante qui va vous faire gagner du temps et vous éviter pas mal d’erreurs.

Et qui va vous aider à dédramatiser la pression entrepreneuriale ce qui vous aidera à tenir mentalement au début.
Pour trouver vos mentors, je vous conseille de commencer par remuer vos propres réseaux professionnels. Ça a marché pour moi !

Ensuite n’hésitez pas à participer aux évènements types startup weekend où vous pourrez présenter votre projet et travailler dessus avec des inconnus.

Les influenceurs de votre secteur

Si vous évoluez dans ce même secteur depuis longtemps, cela ne devrait pas être un trop grand problème d’avoir ce genre de contact. C’est probablement déjà le cas.

Pour les autres, vous allez devoir identifier et contacter les personnes qui vont dire du bien de votre business.

A notre époque c’est plutôt facile de les identifier et de les contacter au travers des réseaux sociaux. Privilégiez Twitter pour identifier les leaders et LinkedIn/Facebook pour établir un contact.

Vous pouvez utiliser un outil comme Buzzsumo (dont je vous ai parlé récemment) pour faire votre recherche des influenceurs sur Twitter.

N’oubliez surtout pas les soirées networking professionnel : on y rencontre généralement beaucoup de ces influenceurs !

Les financements

Bien souvent, le jeune entrepreneur considère tous les financements qu’il peut espérer obtenir et, seulement ensuite, réfléchi à la façon dont il pourrait exploiter ce budget.

Cela parait bien pensé mais, dans les faits, c’est mettre la charrue avant les bœufs.

En réalité, une fois que vous avez une idée, vous devriez étudier le marché et rechercher des associés.

Et c’est seulement à ce moment-là que vous pourrez faire des projections chiffrées de votre projet et, en définitive, répondre à la question : de combien ais-je besoin ?

Ne commencez pas la recherche de financement trop tôt car vous y perdriez beaucoup d’énergie en vain.

Et puis, de toutes manières, je vous rappelle que vous n’avez aucune expérience entrepreneuriale et que vous n’avez pas forcément une longue et brillante carrière dans le domaine d’activité de votre startup.

Et on ne finance pas les gens comme vous lorsqu’ils n’en sont qu’au stade de l’idée. Même en crowdfunding c’est très rare.

Alors, si vous avez besoin de financement dès maintenant, trouvez un associé qui a ce profil !

Rating: 4.4. From 8 votes.
Please wait...

Ces autres articles vont aussi vous interesser :