Le crowdfunding et les réseaux sociaux : guide complet

Rating: 4.6. From 13 votes.
Please wait...

En France, Facebook Twitter et LinkedIn cumule quasiment 50 millions d’utilisateurs. Soit autant que la télévision.

Sauf qu’à côté d’un spot télé à 3000 euros la minute, une communication sur les média sociaux ne coutent généralement que de l’énergie.

Alors si vous voulez économiser des centaines de milliers d’euros de budget communication pour votre campagne de crowdfunding, vous n’avez qu’à suivre mes conseils !

Pourquoi est-ce si important ?

Réseaux sociaux et crowdfunding

Maitriser les réseaux sociaux est une nécessité pour réussir sa campagne de crowdfunding

Le meilleur resto du monde restera désespérément vide si personne ne sait qu’il existe.

Ce sera pareil pour votre campagne.

Si vous espérez réussir une campagne de collecte de dons avec contreparties sans présence sur les réseaux sociaux, vous allez vite déchanter.

Les chiffres-clés du crowdfunding montrent par exemple qu’une campagne réussie a bénéficié en moyenne de 193 likes et 57 tweets.

Ces mêmes statistiques montrent aussi que, pour les petits projets, les porteurs avec dix amis Facebook ont 9% de chance de succès alors qu’avec 1000 amis cela monte à 40% !

Mais attention à ne pas confondre nombre de fans et engagement. Vous pouvez récolter beaucoup de likes mais, au final, ne pas réussir à convaincre les internautes de contribuer à votre campagne.

Pour s’assurer de l’engagement de vos fans, il n’y a qu’une seule méthode : prendre son temps.

Démarrez le plus tôt possible

Parce que vous espériez réellement apparaitre sur les réseaux sociaux seulement au lancement de votre campagne ?

Cela ne marche pas comme ça.

En réalité, c’est un marathon et non un sprint.

Si votre objectif était de simplement faire parler de vous et améliorer votre notoriété en ligne, vous pourriez espérer des retours rapides avec quelques investissements financiers.

Mais vous, ce que vous voulez, c’est que les internautes financent votre projet. Cela demande de créer de la confiance avec eux.

On ne compte plus les projets avec plusieurs milliers de fans qui échouent lamentablement à collecter des fonds auprès de ces mêmes fans.

Vous voulez éviter d’en faire partie ? Prenez le temps de construire vos réseaux sociaux.

Quels réseaux privilégier ?

Financement participatif et réseau social

Les réseaux sociaux ok ! Mais lesquels sont les plus efficaces pour le crowdfunding ?

Si l’on en croit les statistiques du financement participatif, les internautes contribuent plus facilement s’ils proviennent de Facebook que s’ils proviennent de Twitter et/ou LinkedIn.

Ceci étant dit, vos choix dépendront aussi fortement de votre cible marketing. LinkedIn sera, par exemple, plus adapté pour une offre B2B

Mais, dans le doute, appliquez la règle : Facebook > Twitter > LinkedIn. Cela vous évitera de gâcher des ressources dans une communication inutile.

A côté de ces trois réseaux sociaux, YouTube aura une place particulière.

Puisque vous devez faire une vidéo pour votre campagne de crowdfunding, autant la partager sur les réseaux sociaux.

Sachez que lorsqu’un internaute se connecte à Facebook, une fois sur cinq il se connecte immédiatement à YouTube après. Bam.

Alors il n’y a qu’une seule règle : partager régulièrement et massivement votre contenu sur tous les réseaux sociaux appropriés sans perdre du temps sur ceux qui ne le sont pas.

Que partager ?

Tout ou presque.

Un article de presse parlant de vous ? On partage. Un consommateur satisfait ? On partage. Une étape importante dans le projet est atteinte ? On partage !

Mais il y a une chose encore plus importante à partager : votre enthousiasme.

Pour le communiquer vous allez publier à chaque avancée de la campagne : bilan quotidien des contributions, remerciements pour chaque contributeur, remerciements quand la campagne passe un palier, etc…

Et n’oubliez pas que votre objectif est d’impliquer l’internaute dans votre projet.

Alors pourquoi ne pas les faire témoigner ?

Que ce soit par écrit ou en vidéo, un témoignage de contributeurs sera un puissant levier auprès des internautes !

Des relations bilatérales

Crowdfunding et réseaux sociaux

Le secret pour réussir sa campagne ? Impliquer les internautes !

Si votre projet est (un peu) devenu aussi les projets des internautes, c’est normal qu’ils s’expriment et que vous teniez compte de ces avis non ?

Vous pouvez, par exemple, impliquer directement votre communauté dans le choix des contreparties.

Non seulement vos fans seront flattés et plus enclins à contribuer à la future campagne mais vous serez aussi à peu près sûr de ne pas vous louper au niveau du choix de vos contreparties.

C’est l’avantage d’être « réactif et à l’écoute » : on transforme les internautes en ambassadeurs de la campagne tout en déminant d’éventuels futurs problèmes.

Pour trouver des exemples vraiment créatifs pour impliquer votre communauté, vous pouvez vous inspirer du crowdsourcing.

Attention c’est chronophage

Malheureusement être « réactif et à l’écoute » va vous prendre un temps fou !

Et surtout pendant la campagne où vous allez devoir être présent quotidiennement et même plusieurs fois par jours !

La relation privilégiée construite avec les internautes nécessite d’être réactif. Vous devez être sur un échange proche de la conversation.

En tant que chef d’entreprise vous avez peut-être pris l’habitude de vous couper du monde pour certaines tâches très précises. Par exemple se consacrer à un dossier client en particulier.

Acceptez qu’un black-out de trois jours ne sera pas possible pendant la campagne.

Si vous ne pouvez pas y consacrer le temps nécessaire : déléguez.

Le début de la gloire !

Le jeu en vaut la chandelle : les internautes que vous aurez fédérés autour de votre projet ne disparaitront pas d’un coup après la campagne !

Quand on sait qu’une entreprise sur cinq a une présence sociale, ce n’est pas un investissement inintéressant du tout.

La très bonne nouvelle c’est que les internautes continueront de vous suivre et de parler de vous bien après.

Et cet enthousiasme étant contagieux, ils vont intéresser d’autres internautes à votre projet et les transformer en nouveaux fans !

La nouvelle un peu moins bonne, c’est que cela continuera à demander de l’investissement en temps et/ou argent pour maintenir vos réseaux sociaux.

Mais de l’argent vous venez d’en récolter non ? Cela ne devrait plus être un problème 😉

Cet article vous a plu ? Alors commentez, évaluez, partagez !

Rating: 4.6. From 13 votes.
Please wait...

Ces autres articles vont aussi vous interesser :