Le don avec et sans contreparties

C’est la variante la plus fascinante du crowdfunding : les internautes vont soutenir votre projet en vous faisant un don d’argent et, le plus souvent, vous les remercierez en leur offrant une récompense matérielle ou immatérielle (par exemple : t-shirt personnalisé, accès à vos produits en avance ou encore invitation à un évènement).

C’est la variante qui, par son coté totalement innovant, a séduit autant la foule que les média. Le plus souvent, quand quelqu’un vous parle de « crowdfunding » sans plus de précision, il vous parle du don avec et sans contreparties.

Ce qui fascine dans ce mode de financement c’est que tous les espoirs semblent permis : les projets les plus modestes y trouvent quelques milliers d’euros là où les startups peuvent en récolter plusieurs millions !

Mais attention : le don avec contreparties est parfois très délicat à mettre en œuvre et demande une approche très différentes des autres variantes du crowdfunding.

Comment ça marche ?

Le concept est on ne peut plus simple : vous avez besoin de fonds pour financer un évènement, un produit innovant, un produit culturel, une association,etc. ?

Vous allez créer une page de collecte sur un site spécialisé en y indiquant le montant minimum dont vous avez besoin pour mener à bien votre projet ainsi que la durée de la campagne. Jusqu’à cette date, les internautes pourront vous apporter leurs financements sous forme de don.

Les plateformes de dons avec contreparties sont des sites très connus et vous avez certainement déjà entendu parler de Kickstarter, Ulule, Indiegogo, Gofundme ou encore KissKissBankBank.

En échange de ce « don », vous vous engagez à leur envoyer votre produit, votre logiciel, votre disque, votre livre ou encore des entrées pour l’évènement financé. Ce sont les fameuses « contreparties » !

Si vous n’atteignez pas le montant recherché, tout le monde est remboursé. Mais la spécificité de cette variante du crowdfunding c’est que vous pouvez dépasser ce montant. Chaque jours, des projets récoltent 500 % de leur objectif de collecte initial !

Les contreparties ?

La particularité de cette variante du crowdfunding c’est donc que vous allez remercier vos financeurs en leurs offrant un avantage en nature matériel ou immatériel (communément appelé « contrepartie« ).

Les meilleures contreparties que vous pouvez proposer aux internautes sont vos produits ou futurs produits. Dans ce cas le crowdfunding s’apparente à du troc ou à de la prévente. On peut même le considérer comme un emprunt réalisé auprès de vos futurs clients.

Mais vous seriez étonné par l’intérêt que les internautes portent aux contreparties purement sentimentales : remerciement personnalisé sur votre site web, rencontre avec le staff, photo de l’internaute sur le produit, contenu exclusif, personnages de jeu vidéo du noms de vos financeurs, photos de ces mêmes financeurs sur la porte de votre camion pizza,…

Il y a des contreparties adaptées à chaque projet.

Mais, à l’inverse des autres variantes du crowdfunding, les contreparties financières ne sont jamais acceptées en don avec contreparties.

Pour quels projets ?

Le don avec contreparties est un mode de financement participatif accessible à une majorité d’entreprises et/ou de projets.

Les projets non-marchand peuvent même espérer des dons sans aucune contrepartie même si, pour la plupart des campagnes, le choix des contreparties sera l’un des facteurs-clés du succès !

Et contrairement aux autres variantes du crowdfunding, la situation financière de l’entreprise n’est pas un critère de sélection des internautes et la plupart des projets peuvent recourir à ce mode de financement :

  • Associations et autres projets à impact sociétal
  • TPE/artisans/créateur
  • Startups innovantes
  • PME et grands groupes
  • Entreprises en difficulté

Les bénéfices sont multiples

Le crowdfunding permet de financer son projet. Mais il apporte énormément d’autres bénéfices que ce soit en termes de ventes, de notoriété en ligne ou encore en termes de leviers financiers. Et de toutes les variantes du crowdfunding, le don avec contreparties est celle qui offre le plus de bénéfices :

Bénéfices financiers

Une fois que vous aurez financé votre projet et obtenu votre argent, vous bénéficierez d’un important effet levier auprès des banques et auprès des investisseurs privés. Mais rien ne vous empêche de continuer à surfer sur votre succès en enchainant avec une autre variante du financement participatif !

Ainsi, après avoir reçu vos premiers fonds, vous pourrez demander à d’autres internautes d’investir directement dans votre entreprise.Ou vous pourrez tout simplement leur demander de vous prêter de l’argent !

Bénéfices marketing

Le don avec contrepartie est, en réalité, plus une technique de vente que de financement. En l’utilise très souvent pour engranger ses premiers clients, tester un nouveau produit ou un nouveau marché,…

En effet, le plus souvent vous allez proposer vos produits ou futurs produits aux internautes en échanges de leurs contributions immédiates. Où dit autrement : ils vont acheter (et payer) immédiatement un produit qui souvent n’existera que de nombreux mois plus tard. Les internautes aiment vos produits ou services et le crowdfunding vous permet de le démontrer !

Bénéfices de notoriété

De toutes les variantes du crowdfunding, le don avec contreparties est celle qui demande le plus gros effort en termes de communication. Il faut dire que, en général, le porteur de projet n’est pas visible des internautes au début de sa démarche crowdfunding. Pourtant, s’il espère réussir sa campagne, il va devoir le devenir !

Or, toute cette visibilité et cette notoriété acquise grâce aux actions de communication mise en place va perdurer bien au-delà de la campagne de crowdfunding !

Des campagnes plus difficiles à organiser

L’organisation d’une campagne de dons avec contreparties demande beaucoup de travail en amont et nécessite parfois plusieurs mois de préparation !

C’est aussi la variante du crowdfunding qui demande la meilleure compréhension des leviers et mécanismes de la finance participative. Plus de la moitié des projets échoue à lever des fonds pas ce mécanismes !

Enfin, c’est surtout celle où le cout de la préparation est le plus élevé. Vous allez notamment engager d’importantes dépenses de communication pour provoquer le succès. Si le don avec contreparties est un incroyable accélérateur pour la plupart des projets, il faut s’appliquer pour éviter d’y perdre beaucoup d’argent !