Le crowdfunding : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez un projet à financer ? Demandez directement aux internautes de vous soutenir financièrement ! C’est ce que l’on appelle crowdfunding (ou financement participatif).

En échange de leurs contributions financières, vous remercierez les internautes en leur offrant des cadeaux ou en leur permettant de commander et/ou précommander vos produits et services.

Mais ces contreparties peuvent aussi être financières ! Vous pouvez par exemple proposer aux internautes d’investir dans votre entreprise ou, plus simplement, vous pouvez choisir de leur rembourser plus tard l’argent prêté. C’est vous qui choisissez !

De plus et si votre projet est non marchand, les internautes vous soutiendront très souvent de façon désintéressée sans rien attendre en retour à l’exception de la promesse que vous mènerez votre projet à bout.

Comment ça marche ?

Le crowdfunding décrit un mode de financement qui fait appel à un très grand nombre d’investisseurs. Ce mode de financement, très ancien, a été réinventé par les internautes.

On peut le définir comme un ensemble d‘outils et de méthodes de transactions financières entre les individus avec peu ou pas d’intermédiation par les acteurs traditionnels de la finance.

Aujourd’hui, ce système permet à un porteur de projet d’être mis en relation avec une communauté d’internautes souhaitant le soutenir financièrement.

Cette mise en relation est réalisée par l’intermédiaire d’un site Internet (ou plateforme) qui, au passage, prélève une commission sur les fonds levés. Rien qu’en France, il existe plusieurs centaines de plateformes !

Dans la pratique, schéma est très simple : le porteur de projet crée une page de collecte sur une plateforme de financement participatif. Ensuite, les internautes peuvent venir soutenir financièrement le projet en lui apportant de l’argent de différentes façons.

Les différentes formes du financement participatif

On distingue trois modes de financement participatifs :

Et c’est toujours le porteur de projet qui choisit le mode de financement le plus adapté à sa situation !

Pour quels types de projet ?

Il est loin le temps où le crowdfunding était réservé aux artistes… Aujourd’hui, c’est pour tout le monde !

La finance participative ça marche autant pour les TPE qui ont besoin de quelques milliers d’euros que pour les startups innovantes qui en cherchent plusieurs millions !

En adaptant le mode de financement participatif à la dimension du projet, chaque initiative marchande ou non marchande peut être portée par la foule :

  • Associations et autres projets à impact sociétal
  • TPE/artisans/créateur
  • Startups innovantes
  • PME et grands groupes
  • Entreprises en difficulté

Quels sont les avantages à recourir au crowdfunding ?

Parmi les nombreux bénéfices apportés par une campagne de crowdfunding réussies, il y en a trois principaux :

Bénéfices financiers

Bien entendu, le premier bénéfice apporté par le crowdfunding, c’est de pouvoir financer son projet !

Mais, outre l’apport de trésorerie nouvelle, le porteur de projet va aussi bénéficier d’un important effet levier auprès des banques et auprès des investisseurs privés. Ils seront beaucoup plus enclins à vous financer une fois que la foule vous aura soutenu !

Bénéfices marketing

Il est plus bien plus probant de démontrer l’adhésion des consommateurs au travers d’une campagne de crowdfunding qu’à l’aide de n’importe quelle étude de marché !

Réfléchissez : dans une étude de marché, des consommateurs déclarent qu’ils deviendraient peut-être votre client un jour… Dans une campagne de crowdfunding, les internautes achètent et paient des produits qu’ils ne recevront parfois que plusieurs mois plus tard !

Le crowdfunding est la meilleure étude de marché au monde !

Et non seulement vous aurez rempli votre carnet de commande et engrangé vos premiers clients, mais en plus vous aurez démontré l’engouement du public pour votre projet… ce qui sera un argument de poids pour convaincre des investisseurs !

Bénéfices de notoriété

Les actions de communication en ligne mises en place afin d’assurer le succès de la campagne continueront de vous apporter des retombées par la suite. Vous avez créé un site web ? Il n’a pas disparu. Une vidéo ? Elle sera super pour votre future promotion…

Parce qu’évidemment, pour que les internautes viennent contribuer à votre campagne, il va falloir communiquer auprès d’eux ! Vous allez devoir vous rendre plus visible sur Internet en communiquant auprès de la presse en ligne, en améliorant votre référencement, en étant plus présent sur les réseaux sociaux, …

Tous ces efforts de communication continueront à porter leurs fruits bien après la campagne !

Et quels sont les risques si la campagne échoue ?

Les statistiques sont cruelles et sur certaines plateformes c’est jusqu’à neuf campagnes de crowdfunding sur dix qui échouent ! Alors que risque un porteur de projet qui échouerait à lever des fonds en crowdfunding ?

Risque d’image

L’échec aura un effet massue sur votre réputation en ligne, Google se chargeant de rappeler votre échec indéfiniment à vos futurs employeurs, clients, financeurs, etc. L’effet pervers d’une campagne de crowdfunding ratée, c’est que vous chercherez à attirer un maximum d’attention sur votre succès alors qu’il n’y aura qu’un échec à constater.

Risque juridique

Jusqu’à peu, un porteur de projet indélicat pouvait utiliser les fonds pour un autre objet que celui promis aux internautes. Mais, fort heureusement, les pouvoirs publics commencent à réagir. De premières condamnations à rembourser commencent à être prononcées. Et souvent assorties de lourdes amendes.

Risque financier

Réussir une campagne de crowdfunding demande du travail et nécessite d’y consacrer un budget parfois très important. En cas d’échec, vous aurez dépensé beaucoup d’argent pour n’obtenir aucune retombée. Ou des retombées exclusivement négatives…